ChiliVOYAGES

Le village-oasis Chilien, San Pedro de Atacama

avril 1, 2016

La petite ville de San Pedro de Atacama est située à plus de 2300 m d’altitude. Ce petit village est perdu au milieu du désert entre les immenses montages et volcans du Nord du Chili. La région est très touristique, on y a croisé beaucoup plus de touristes que de locaux, mais l’endroit n’en perd pas pour autant son charme..

Le trajet pour se rendre à San Pedro de Atacama depuis Santiago du Chili est magnifique. Le bus a emprunté toutes les routes côtières de l’Ouest du Chili, longé l’océan Pacifique pour ensuite rentrer dans les terres et me laisser découvrir les paysages désertiques du pays entre deux battements de cils. Nous ne sommes pas encore arrivées mais nous sommes déjà conquises.

En quelques mots San Pedro c’est : chaud, aride, de la terre ocre, des bâtisses basses blanches ou bien à la couleur de la terre, des rues remplies de touristes, des restaurants à gogo et des boutiques artisanales tous les 10 mètres, ce qui donne une ambiance chaleureuse. On est bien loin de la grande ville, oubliés Santiago et Valparaiso ici ! L’atmosphère qui s’en dégage en journée est assez tranquille, à vrai dire tout le monde est KO et longe les murs à la recherche d’un petit peu d’ombre. Objet fétiche et convoité des touristes : un chapeau à la indiana jones qu’ils ne pourront sans doute porter qu’ici (je me suis abstenue). En soirée, San Pedro s’éveille, arts de rue, musique et restaurants sont pleins à craquer. Les touristes parlent entre eux et s’attardent dans la rue, on perd la notion du temps, on rencontre des compatriotes, on discure de nos itinéraires et de nos anecdotes. L’un de nos jeux favoris : deviner la nationalité des touristes et à San Pedro on est servi comme il n’y a que de ça :  « Regarde là-bas, je te parie qu’ils sont Français ! », « Eux ont dirait bien des Israëliens avec leurs pulls et leurs chaussures horribles ». Il fait nuit noire ou presque car la lune éclaire suffisamment pour ne pas avoir besoin de réverbère sur le chemin du retour vers notre auberge. On marche tranquillement, on refait le monde, la température descend enfin…

San Pedro c’est un petit far-west, un far-west gentil où les préoccupations de chacun sont de trouver de l’eau, chercher une agence pour faire ses excursions (notamment vers la Vallée de la Lune ou le Salar de Tara), louer des vélos, s’acheter un souvenir et ma préférée : prendre un verre de pisco sour ! Autrement dit c’est plutôt la belle vie, des choses simples qui font penser aux vacances.

Mes bonnes adresses :

  • Restaurant La Casa de Piedra Atacamena (rue Caracoles), pour une soirée animée et manger à petit prix : ne passez pas à côté du pisco-sour berry (j’ai prévu de le faire goûter à tout le monde en rentrant!)
  • Pour prendre un copieux petit-déjeuner : Les délices de Carmen (rue Calama)
  • Pour boire un jus de fruit frais qui ne sort pas du congélateur : Café Lugar de Reunion, sur la place principale
  • La Plaza, l’endroit où grignoter des nachos et quesadillas autour d’une bière en rentrant d’une longue excursion dans le désert
  • Pour manger typique sans se ruiner : Los Barros, calle Tocopilla

 

Ailleurs au Chili :

 

Vous aimerez aussi...

Leave a Comment