ArgentineVOYAGES

San Carlos de Bariloche, la petite suisse Argentine

février 18, 2016

Après la découverte de la Patagonie à El Calafate et 31h de bus de plus tard sur la très fameuse route 40, j’arrive à San Carlos de Bariloche, dit « Bariloche » pour les intimes. C’est une ville située à 900m d’altitude où l’on peut y voir des neiges éternelles que vous ne trouverez certainement pas en Espagne. Au pieds des Andes, la ville est bordée par le superbe lac Nahuel Huapi. Elle est surnommée la petite Suisse Argentine pour sa proximité avec les stations de ski, ses lacs et son architecture. J’oublie cependant très vite l’idée de chausser des skis, ici c’est l’été.. Mais, rassurez-vous, mon passage à Bariloche n’en sera pas moins sportif et intense avec de nombreuses possibilités de randonnées et surtout une ville qui grimpe constamment, des marches, des marches, toujours des marches…

Je ne suis pas tant surprise par la ville en elle-même qui est assez familière quand on a l’habitude des stations de ski Alpines : chalets en bois, vue sur les montagnes et le lac,… Je suis surtout étonnée que l’on puisse trouver une ville si ressemblante à un paysage français et ses chalets de montagne en plein milieu de… l’Argentine. Par exemple, vous pouvez séjourner à l’hôtel Chamonix ou Gstaad et prendre un télésiège à Bariloche. C’est assez amusant, mais bien moins dépaysant que la Patagonie.

L’un des symboles et attrape-touriste le plus répandu ici : se prendre en photo avec un Saint-Bernard (ne réclamez pas la photo, elle n’existe pas, il ne faut pas pousser…) Des répliques de Beethoven et leur progéniture se baladent partout dans la ville pour le plus grand plaisir des touristes. D’ailleurs, je vous présente Brenda dans le diaporama, notre coup de cœur 🙂

Le Cerro Campanario

C’est LE point de vue à ne pas rater à Bariloche. Il se situe à une petite vingtaine de kilomètres du centre-ville. Pour y accéder le bus est le meilleur moyen. Si comme moi vous ne comprenez encore pas tout à fait parfaitement l’espagnol et que vous entendez le nom d’un arrêt à la place d’un autre, le reste du trajet peut aussi se faire en marchant ! 😉 Et 10 km de marche dans la vue… pour se mettre en jambes.

Cerro Campanario BarilocheUne fois arrivée au pied du Cerro Companario, vous avez deux choix : le monter à pied ou bien prendre le fameux télésiège. La montée est courte, mais très raide, comptez 25 min à une bonne allure pour atteindre le sommet. Histoire de terminer en beauté, nous choisissons d’y accéder à pied sous un soleil tapant et dans la poussière de la terre ! Mes fesses et mes cuisses s’en souviennent encore, mais c’est sans regret tellement la vue est magnifique… La vue à 360° est l’une des 8 plus belles vues panoramique du monde selon le National Geographic. Le ratio effort/ récompense est laaaaaaaargement comblé ! Des lacs et des montagnes à perte de vue, des verts et des bleus qui se mélangent à la perfection, une sensation de liberté d’être si haut face à un paysage si vaste.

Le centre de Bariloche

Le centre de Bariloche est assez regroupé, vous pouvez vous y promener en une demi-journée. Comme partout en Argentine depuis le début du voyage, on trouve des marchés d’artisans sur les places et dans les parcs de la ville. A chaque région ses spécialités artisanales. Vous ne pouvez pas passer par Bariloche sans vous arrêter sur la place principale où trône la mairie et son architecture si particulière qui vous rappellera vraiment la Suisse. Avec un peu de chance, vous pourrez y écouter de la musique ou bien regarder un spectacle de tango improvisé. La ville est dominée par le tourisme et les rues sont remplies de magasins en tout genre que l’on trouve ordinairement chez nous en altitude.

Bariloche Argentine

La playa Bonita

Fermez les yeux et imaginez (après avoir fini le lire la phrase sinon je vais vous perdre avant la fin de l’article :)) : la chaleur du soleil qui tape, un lac calme, le bruit de l’eau qui frappe les galets, la vue sur les montagnes, des chalets en bois qui bordent le lac sur les hauteurs, le bleu profond du lac, personne autour de vous, voilà vous êtes sur le Playa Bonita au bord du lac Nahuel Huapi. Vous n’avez plus qu’à vous allongez et profiter de l’instant. La playa Bonita est la plus réputée des criques bordant le lac.

Playa Bonita Bariloche

Les bières artisanales

Après l’effort, le réconfort. Nous avons attendu notre dernière étape Argentine pour goûter les meilleures bières artisanales du pays. Bariloche est l’épicentre pour les amoureux du malt. Pour faire les choses bien, je me suis obligée à tester pour vous (par simple souci de crédibilité évidemment, rien de plus !) deux cervecerias (brasseries/bar). Sans rire, leurs bières sont « une tuerie » comme dirait ma compagne de voyage 😉

La première brasserie que je vous recommande est Bachman. Une brasserie traditionnelle, vous pourrez y goûter notamment une bière au miel « Honey Beer » ou bien la « India Pale Ale ». Il y a du choix et les prix sont très raisonnables. Quelques mètres plus loin, ma préférée « Antares », un temple de la bière superbement décoré. Derrière le bar, les fûts de bière trônent, des plaques vintages, du mobilier en bois ancien, des vieilles photos en noir et blanc comme je les adorent ! Une roulette avec des gages qui décident pour vous quelle sera votre prochaine bière engloutie. Ici ils ont le sens de la fête , il n’y a pas de doute ! Ajoutez au charme de l’endroit une playlist qui déchire et vous avez forcément envie d’y rester le temps d’une dernière bière… 🙂 Ici les bières peuvent atteindre jusqu’à 10 degrés, je vous recommande la bière Ipa, délicieusement épicée, elle ne ressemble à rien de ce que j’ai pu goûter auparavant. A tester aussi, la Märzen. A Bariloche comme partout en Argentine, les happy hour sont de mise :deux bières pour le prix d’une ! L’occasion de rêvée de déguster des nouveautés autour d’un plateau de tapas ou bien une papas fritas avec beaucoup de fromage. L’endroit se rempli à une vitesse folle, autant de touristes que d’habitués, le mélange fonctionne.

Antares Bariloche

Le chocolat Argentin

ENFIN du vrai chocolat ! Les Argentins sont les champions des sucreries, des snacks et des chocolats sucrés en tout genre, mais un mois après mon départ toujours aucune trace d’une véritable tablette de chocolat noir… Je commençais à perdre espoir, mais c’était sans compter sur Bariloche. Ici on y trouve du très bon chocolat à tous les coins de rue. L’adresse que j’ai préférée est Rapa Nui, leur magasin est superbe et l’odeur du chocolat vous appelle depuis l’autre côté de la rue.

 

Je vous mets au défi de rentrer dans une chocolaterie ici et de ne pas trouver votre bonheur, ils font de tout. La spécialité sont les Ramen, du chocolat plié qui font sous la langue. J’approuve le chocolat Argentin et je fais un stock pour le début du Chili

Bref Bariloche, c’est du plaisir pour le ventre, de la douleur pour les cuisses et le paradis pour les yeux !

Ailleurs en Argentine :

Vous aimerez aussi...

Leave a Comment