ChiliVOYAGES

La surprenante Vallée de la Lune

avril 4, 2016

La vallée de la Lune est située à seulement quelques kilomètres de San Pedro de Atacama. Vous pouvez même si le cœur vous en dit y aller à vélo. Pour ma part, j’avais déjà du mal à supporter les 33°C constants tout au long de la journée donc j’ai opté pour l’excursion organisée par une agence. Les excursions pour s’y rendre partent en général vers 16h et reviennent vers 20h45 en ville.

Avant le départ, je saute dans tous les sens, la vallée de la lune est ma première excursion depuis mon arrivée dans le nord du Chili. Ma première rencontre avec un grand espace Chilien, avec un paysage désertique dont j’ai tant de fois regardé les images et contempler les couleurs sur mon écran. Mais dans quelques dizaines de minutes, il n’y aura plus aucun écran. Simplement mes yeux face à un paysage qui s’annonce lunaire.

Une fois arrivée, on commence par arpenter la vallée et se faufiler entre les roches. Elles ont été travaillées à la fois par l’eau et le vent depuis des années. Les roches salées (oui oui salées) sont parfois roses, oranges, blanches, dorées, difficile de les décrire. Nous nous sommes parfois retrouvées complètement dans le noir, spectateur des gouffres et des trous créés naturellement par les différents éléments de la nature. Il y avait un petit air de 127 jours. Puis nous grimpons, escaladons et tâchons de ne pas tomber ou de ne pas se cogner la tête (appareil photo dans une main et bouteille d’eau dans l’autre, histoire de complexifier un peu les choses) pour se retrouver au sommet. La vue est imprenable, des montagnes dentelées à perte de vue, un paysage désertique où l’homme semble si petit. Nous prenons quelques clichés (c’est peu de le dire) et il faut déjà continuer, nous ne sommes qu’au début de l’exploration de la vallée de la lune. Des paysages roses, blancs, orangés à couper le souffle partout où l’on regarde. Ne vous y tromper pas, il s’agit du sel qui donne cette couleur blanchâtre à la vallée. Un peu plus tard et un peu plus loin le spectacle reste tout aussi beau. Pendant plusieurs heures nous avons parcouru le parc avant de terminer par le clou du spectacle : le coucher du soleil sur la vallée de la lune.

Les couleurs changent si vite que l’on aimerait pouvoir enregistrer avec nos yeux ce moment si bref dans notre existence pour ne rien oublier du souffle du vent sur notre peau, des frissons de notre corps, de l’intensité du soleil, de la couleur des roches passant de l’intense orange au rose pastel, de la hauteur du gouffre et du sentiment qui nous envahit à cet instant. C’est juste magique !

On se passe de mots et on contemple..

Ailleurs au Chili :

Vous aimerez aussi...

1 Comment

Le village-oasis Chilien, San Pedro de Atacama 14 avril 2016 at 01:28

[…] La surprenante Vallée de la Lune […]

Reply

Leave a Comment