ArgentineVOYAGES

El Calafate et le Perito Moreno

février 6, 2016

Après la chaleur de la côte Atlantique de Mar del Plata, enfin un peu de fraîcheur et la découverte de la Patagonie et ses grands espaces que j’attends depuis si longtemps. Je touche enfin du doigt l’Argentine avec un grand A, avant même d’atterrir le dépaysement est total : paysages arides de steppes à perte de vue, des lacs turquoise, des couleurs sublimes. Je trépigne d’impatience ! Premier point de chute : El Calafate dans la province de Santa Cruz pour avoir la chance d’admirer le Perito Moreno.

El Calafate, la tranquillité sauvage

La petite ville d’El Calafate se dresse face au Lago Argentino turquoise. Il doit sa couleur à la fonte des glaciers de la région. La ville semble perdue au milieu de nul part et à la fois étrangement animée. L’avenue de la Libertad, avenue principale grouille de touriste avec leurs sacs à dos et leurs chaussures de randonnées, comme un air de sport d’hiver sans neige, autant dire que je ne suis pas perdue ! Cela s’explique car c’est le point de départ le plus proche du Parc des Glaciers où l’on peut admirer le Periot Moreno. Bon par contre, j’ai l’impression étrange que je vais croiser Florent Pagny à chaque coin de rue. Au cours de mon passage à El Calafate j’apprends qu’il habite à l’autre bout de la Patagonie (quelle déception !)

El calafate ville perito morenoDifficile de décrire cette ville qui pourrait s’apparenter à un petit village Texan ou bien encore à un village de montagne. On silionne ses rues bordées de boutiques touristiques, entre maisons traditionnelles en bois, façade colorée ou bien construction plus moderne, il n’y a pas d’ordre établi à El Calafate et pourtant l’ensemble est harmonieux. Pendant la journée, la ville d’El Calafate est agréable : petits commerces, village d’artisans vendant leurs créations au son de la musique latine, des cafés, restaurants spécialisés cuisinée à la parilla. La Parillada est une institution culinaire en Argentine, des morceaux de viandes cuits au grill à partager en famille ou entre amis. J’ai testé le bife de chorizo cuit à la parilla : une tuerie ! Et pourtant je suis loin d’être une fan de viande en temps normal..

En fin de journée pour admirer le coucher du soleils ou bien en fin de matinée pour sa tranquillité, allez vous balader autour du vaste Lago Argentino. En vous approchant de la Laguna Minez, réserve d’oiseaux proches du lac est très convoitée, vous pourrez sûrement voir des flamants roses et autres sortes d’oiseaux. Inutile de payer l’entrée du parc, il y a autant (et même plus) d’oiseaux à regarder à l’extérieur qu’à l’intérieur du parc (je vous passe les détails sur les différents oiseaux que l’on y trouve, je suis une bille sur le sujet).3_El Calafate_flamants rosesJe concède aussi au Lago Argentino le meilleur spot de footing que j’ai pu connaître jusqu’à maintenant pendant mon voyage. Une vue à couper le souffle tout du long, des faux-plats et de quoi courir pendant presque 2h je pense. On verra si mes prochaines destinations auront un aussi beau paysage à me proposer pour mon futur footing 😉

Ici, la journée dure une éternité, à 19h le soleil est aussi haut que s’il était 15h chez nous, c’est assez troublant au départ. Le soleil se lève à 6h15 environ et se couche à presque 22h. Le coucher du soleil dure entre 2 et 3h, il est lent et nous laisse le temps d’admirer tous les changements de couleur des nuages et les reflets sur le lac.

coucher soleil el calafate perito moreno

Rencontre avec le fameux Perito Morino

Ça y est, nous y sommes en route vers Perito. L’ami Perito (tout est devenu très vite familier entre nous, je lui dois un superbe coup de soleil sur le nez, alors ça rapproche !) est un glacier très connu en Argentine, plus de 74 mètres de haut et 5000 mètres de front. Il fait partie du parc des glaciers (Parc National Los Glacieres), et est l’un des plus visités. Vous pouvez vous contenter de vous rendre sur les passerelles tout autour du glacier pour le contempler de plus ou moins près/loin/haut/bas. Des minis-treks sont organisés par plusieurs compagnies sur le glacier ; les plus aguéris peuvent aller l’escalader et les moins sportifs optent en général pour la balade en bateau autour du glacier. Il y en a pour tous les goûts !Perito Moreno glacier el calafateEn arrivant, on le distingue au loin, blanc et bleu par endroits, dominant, majestueux entre les montages face à nous. Nous avons passé notre journée à parcourir les passerelles en long en large et en travers face à l’ami Perito. Je ne me suis pas lassée une seule seconde de le contempler, le spectacle est magnifique ! Le regarder, le prendre en photo, écouter ses morceaux de glaces tomber, le reprendre en photo, l’écouter se travailler, admirer ses couleurs changer au fur et à mesure de la journée et de l’intensité du soleil.. Après avoir trouvé un super endroit où courir, j’ai trouvé face au Perito Moreno le meilleur spot de pique-nique de tous les temps. Je n’ai pas vu plus classe pour le moment pour déguster mon sandwich au pain sec (le pain français manque tellement ici!). Il est devenu tout de suite plus savoureux face à ce phénomène de la nature.

2 Perito Morino zoom glaceAlors que je contemplai notre ami Perito Moreno adossée à la rambarde, un morceau de toute la hauteur du glacier se met à se décrocher à l’une de ses extrémités. J’ai eu l’impression qu’il se détachait lentement et que sa chute s’accélérait violemment au moment de s’écraser lourdement dans l’eau. Et là, un bruit tonitruant de tonnerre, d’orage résonne dans le parc… Le silence total, plus aucun mot. Je ne sais pas si je dois être heureuse d’avoir pu assister à ce spectacle ou si je dois pleurer de voir un si beau glacier se désintégrer à vitesse grand V sous mes yeux (mon cœur crie à la catastrophe). Après une telle chute, silence…. je tente de comprendre ce que je viens de voir,… silence… est-ce vraiment arrivé sous mes yeux ? Est-ce vraiment arrivé tout court ? Est-ce vraiment normal ?… silence… « J’ai mal à ma planète » (il a bien fallu 3 minutes à mon esprit pour se remettre) Mon amie et moi sommes abasourdies.

Les chutes comme celles-ci ont rythmé notre journée autour de Perito, je suis encore impressionnée et choquée de la vitesse d’érosion d’un élément qui semble si imposant et si fort. En réalité, le Perito Moreno fait partie des 3 seuls glaciers qui n’est pas en régression. Il avance de 2 mètres chaque jour, soit plus de 700 mètres par an.

Info pratiques :
Pour se rendre au Perito Moreno depuis El Calafate : plusieurs compagnies de bus proposent le trajet. Il faut compter 1h30 de route jusqu’au parc National Los Glacieres.
Nous avons choisi une compagnie qui proposait un départ le matin à 9h d’El Calafate et nous laissait 5h sur place avant de revenir à 18h. Prix de l’aller-retour avec RP Transporte : 400 pesos (27 €). L’entrée du parc est également payante : 260 pesos (17 €)
Je sais que certains optent pour le taxi à partager, si vous rencontrez des personnes pour remplir un taxi, il paraîtrait que cette formule est moins chère. Par manque de temps nous avons opté pour l’option plus classique du bus.

Se loger à El Calafate :
Albergue Buenos Aires // Un chalet/auberge très agréable. Facundo le propriétaire est arrangeant. Très bien fréquentée, les nationalités se mélangent et on s’y sent tout de suite bien.
Los Aves – calle 2 // face au Lago Argentino, à deux pas de la réserve Laguna Minez connue pour ses oiseaux. Une petite véranda donnant sur le lac où il fait bon boire un thé chaud en regardant le coucher de soleil changer les couleurs des nuages et du lac pendant des heures.

Ailleurs en Argentine :

Vous aimerez aussi...

Leave a Comment